Chroniques du Monde Émergé, livre 1 – Ou Nihal, du Monde Émergé

Cet être, une demi-elfe de la Terre du Vent, aux oreilles pointues, yeux violets et cheveux bleus voit son univers bouleversé par le Tyran. Son âme de guerrière sera-t-elle à la hauteur pour venger son peuple détruit?

Pour ce nouvel article sur un bouquin fantastique, c’est la saga Chroniques du Monde Émergé de Licia Troisi qui est à l’honneur! Le premier tome, Nihal et la Terre du Vent est paru en 2004 sous le titre italien Nihal della terra del vento et en 2008 à la portée de nos yeux avides de lecteurs. C’est celui-ci précisément que je présente maintenant.

De quoi parle-t-elle, cette saga? Est-elle bien? Des questions simples, des réponses justifiées juste ici !

Dans quel monde nous emmène Licia Troisi avec le premier tome de ses Chroniques?

Nihal vit dans une des 8 cités du Monde Émergé, la Terre du Vent et plus précisément  dans la tour Salazar. Plus qu’une simple tour, cet endroit est une véritable ville battit à travers les étages, regorgeant d’activités et de souvenirs pour la demi-elfe qui y a grandi avec son père Livon. Cet homme qu’elle appelle l’Ancêtre s’avère être un armurier de talent et de renom grâce à ses créations aussi efficaces que magnifiques. Peut-être est-ce pour cela que Nihal a le coeur d’une combattante qui s’amuse à jouer à la guerre avec les autres adolescents et enfants de cette grande cité entre quatre murs, et en plus, avec un talent certain une fois son épée en main. Mais son tempérament imprudent et impulsif lui jouera des tours, (parfois mêmes magiques!) lui donnant de bonnes leçons. C’est d’ailleurs comme cela qu’elle rencontre Sennar, l’apprenti magicien qui deviendra une partie essentielle de sa vie, ne serait-ce que pour l’inciter sans le savoir à devenir une guerrière d’autant plus talentueuses. Peut-être même à devenir un jour une Chevalière du Dragon?

Malheureusement, ce petit monde étriqué dans lequel elle grandit explose quand la guerre arrive aux portes de sa maison. Comme elle est arrivée aux portes de nombres de villes, de terres, à cause du Tyran, un être maléfique voulant soumettre l’ensemble des peuples du Monde Émergé.

Et seules les Terres Libres lui tiennent encore tête.

Quel est mon avis sur cette oeuvre de Licia Troisi?

Je dois bien l’admettre, je suis mitigé. L’histoire est entraînante et aussi très prenante mais j’ai eu beaucoup de mal avec la manière d’écr, de Licia Troisi.

Concernant l’histoire, je ne cache pas aimer les elfes. Ces êtres magnifiques, mystérieux et aux oreilles pointus. Je suis donc ici comblé avec Nihal, une demi-elfe dans la fleur de l’adolescence faisant quelque peu tache parmi les siens avec ses cheveux bleus et ses yeux violets. Elle est  aussi attachante, de part sa sensibilité masquée et sa détermination à devenir une meilleure guerrière, à devenir une machine à tuer aux services des Terres Libres, pour exterminer le Tyran. Mais c’est aussi, et surtout, une enfant bornée, une adolescente bien trop sûre d’elle qui apprendra à grandir et à vivre dans un monde dur et ravagé par le sang, la peur et la haine. Ce premier livre des Chroniques, qui retrace ainsi les débuts de Nihal en tant que guerrière, au côté de son ami Sennar, est fichtrement sympathique.

Sauf que… Je trouve que son auteur Licia Troisi est trop… Expéditive et pas assez descriptive. Peut-être est-ce le cas pour toi, cher lecteur, mais de mon côté j’aime imaginer en direct ce qui se passe dans le bouquin et il était dur de le faire ici tant la matière pour s’approprier les images n’était pas assez présente. Comment est réellement Salazar? A quoi ressemble exactement cette magnifique épée noire finement ouvragée qui sera l’arme de prédiction de la protagoniste? Autre exemple, l’écrivain dépeint Nihal comme une jeune fille bouillante de haine mais cela ne se voit pas tant dans ses actions…  Des descriptions plus détaillées me manquent ainsi cruellement pour me faire une image de cet univers pourtant plein de promesses. De plus, je trouve les transitions inexistantes, ce qui peut laisser perdu car je ne sais pas toujours où je suis dans l’aventure. J’espère que cela changera au fil des tomes.

Au final, ce début des Chroniques du Monde Émergé, à lire ou pas?

Ce que je peux dire, c’est que j’ai hésité, au début, à acheter la suite ou non du livre à cause des défauts énoncés ci-dessus. Pourtant, il trône fièrement sur les étagères de ma bibliothèque grâce à son histoire que je souhaite poursuivre! Avec l’espoir de voir ses aspérités quelques peu comblées…

Dans tous les cas, fais-toi ton avis, mangeur visuel de livres, sur cet ouvrage de fantasy qui par son histoire saura t’emporter!

Envie d'intervenir? Laisse un Commentaire!