La Légende de Drizzt, livres 4 à 6 – L’aventure continue avec le dangereux Éclat de  Cristal

Le voyage de notre cher Drow l’a mené jusque dans les montagnes glaciales du Valbise. En plus d’amis, ce sont des périples périlleux qui attendent cet être né  en Outreterre en quête de nouveaux horizons.

Bonjour à toutes et à tous pour un nouvel article d’Une Histoire de Bouquins! Aujoud’hui, abordons la suite (chronologique, pardi!) de La Légende de Drizzt, que je vais aborder en parlant des 3 livres suivants – au cas où le titre et l’URL n’étaient pas explicites 🙂 – en procédant comme d’habitude (je mens, là). Bien évidemment, je t’invite, camarade lecteur, à lire La Légende de Drizzt, livres 1 à 3 et les livres en questions pour ne pas te faire gâcher la surprise!

Bref, en route vers Dix-Cités ! Et cette fois, puisqu’il s’agit de la suite d’un livre, l’approche sera quelque peu différente…

Résumé léger de La Légende de Drizzt, livres 1 à 3

Terre Natale

Menzoberranzan est la demeure d’un peuple cruel, vile et avec des valeurs rejetées par l’un de ses habitants, Drizzt Do’Urden. Au delà de ses talents de combattant, son père lui a transmis ses valeurs, peut-être plus humaines ou en tout les cas jugées bien plus morales pour le jeune Drow.

Après maintes épreuves, Drizzt échappera à cette vie, laissant derrière lui amertume et ennemis. Direction la Surface où brille le soleil aveuglant. Mais avant cela…

Terre d’Exile

L’elfe noir renégat se retrouve en plein Outreterre, au milieu de ses couloirs obscurs, à la merci des créatures les plus meurtrières qu’il connaisse. Drizzt devra devenir plus qu’une arme, il devra devenir un survivant. Un Chasseur.

Mais sa famille ne le laissera pas partir sans un mot après ce qui s’est passé sous le toit de la Matrone Malice. Bien au contraire, celle-ci utilisera une arme redoutable pour régler le problème de l’enfant traître. Une mesure effroyable de par sa cruauté. Heureusement, Drizzt n’est plus aussi seul qu’avant.

Terre Promise

La Surface. Enfin. La liberté, l’échappatoire face à son peuple. Malheureusement, la réputation des Drows, des elfes noirs, est de celles qui inspire terreur et chagrin. Et Drizzt, avec toute la bonne volonté qu’il peut avoir, sera malgré lui la cible des habitants qu’ils souhaitent pourtant connaître et protéger.

Certaines rencontres sauront pourtant lui donner espoir et le sauver tandis qu’il cherchera à faire disparaître son héritage ou au moins à montrer qu’il ne peut être limité qu’à celui-ci.

Synopis des tomes suivants

Après avoir erré dans les couloirs de sa patrie, survécut au monde du dessous et vécut à la Surface, Drizzt devra faire face à bien d’autres dangers. Et cette fois-ci, il n’est définitivement pas seul. Après biens des difficultés, il aura en effet su se faire sa place à Dix-Cités, au milieu des montagnes froides du Valbise. Cattie-Brie, l’enfant adoptive d’un nain bourru, Bruenor Marteaudeguerre, sera son salut pour se faire accepter. Son innocence aura eu raison des histoires racontées sur son peuple.

Cette nouvelle famille ainsi que le reste du monde se trouve pourtant menacés par une entité magique et maléfique, Crenshinibon, l’éclat de cristal. Et bien qu’elle soit importante, ce n’est pas la seule menace si l’on en croit les barbares cherchant à envahir les contrées du Valbise. Dommage pour l’un d’eux, Wulfgar, qui se retrouvera prisionnier et… Compagnon.

Et la Légende de Drizzt ne s’arrête pas là. Elle ira de la conquête de Castelmithral, le royaume nain jusqu’à la recherche de Régis, membre de ce groupe, kidnappé par un assassin fort puissant…

Que penser de cette suite de la Légende de Drizzt?

Après la lecture des trois premiers tomes forts en émotions et en rebondissements, j’avais de quoi attendre la suite au tournant.

Si la Trilogie de l’Elfe Noir nous plongeait dans un univers très sombre dans lequel nous vivions la vie de Drizzt face à sa fuite et sa poursuite vers de nouvelles contrées, la suite se montre à mon sens plus légère et moins angoissante. Ne te méprends point non plus, cher(e) ami(e) lecteur/rice, il y aura bien de quoi frémir – au moins parfois – à travers les trois bouquins suivants! Mais l’effroi ressentit  suite aux atrocités commises par les Drows  rend la suite plus acceptable, moins… effroyable.

J’ai toutefois apprécié de connaître plus amplement Drizzt car au-delà de ses aventures, c’est sa personnalité, son cœur qui nous sont ouverts et qui nous fait réfléchir plus que l’on ne peut s’y attendre…

Conclusion sur les tomes 4 à 6 de La Légende de Drizzt

Même si l’aventure ne se concentre plus exclusivement sur sa personne, La Légende de Drizzt porte toujours bien son nom. Son combat pour se détacher de ses origines sordides reste bien réel ainsi que le danger que représente sa famille de sang.

Alors si la première partie de La Légende de Drizzt vous a plu, n’hésitez pas de trop pour lire la suite car a le mérite de nous faire découvrir de nouvelles aventures… 🙂 .

Envie d'intervenir? Laisse un Commentaire!