La belle leçon que nous a offert la Parade de la Saint Patrick

La Saint Patrick est un jour sacré pour les Irlandais et donc très fêté, notamment avec une Parade. En plus d’être intéressant, cet événement a fait passer un très beau message

Hello les leprechauns (le « ch » à prononcer en [k] !), comment allez-vous? Ce weekend était l’occasion de vivre le Festival de la Saint Patrick. Puisqu’une tripotée d’articles doit circuler sur le web avec pleiiins de photos parfaites pour vous donner une belle vision de la chose, je ne chercherai pas rivaliser!

Par contre, je vous raconterai un peu les origines et vous dirai la leçon à tirer de la Parade de Dublin! 🙂

Sans plus attendre, en route!

Un bout sur les origines de la Saint Patrick!

Tout d’abord, notre cher Patrice, né en 385 s’appelait en réalité Maewyn Succat et n’était même pas Irlandais, mais anglais!

patricius-parade-dublin-2016Il est en fait arrivé en Irlande à ses 16 ans et à son arrivée sur la terre verte, il est capturé par des pirates et vendu comme esclave, ce qu’il restera durant 6 ans, jusqu’au jour où il se trouve en contact de Dieu (alors qu’il était pour ainsi dire païen!). Selon la légende, c’est en effet grâce à un rêve de Dieu, lui disant de rejoindre le rivage, qu’il parvient à s’échapper, en 411. Après 200Km, il trouvera son chemin jusqu’en « Bretagne Insulaire » (comprendre, Grande-Bretagne!), auprès de sa famille.

Il devient également un fervent fidèle et part se former en Gaule (France) ou encore, en Armorique (Bretaaaaagne). Et c’est en devenant Évêque qu’il deviendra Patricius!

C’est en 432, à la demande du Pape Célestin que Mr. Succat se rend en Irlande en vue d’évangéliser cette terre. Pour ce qui est du 17 Mars à proprement parler, cette date signe en réalité la mort de Saint Patrick (en 461). Pour autant, ce n’est pas la fête nationale de l’Irlande mais avant tout une fête religieuse!

On lui doit également le symbole de l’Irlande: le Trèfle! En effet, l’on raconte que lors de son sermon sur le Roc de Cashel, Saint Patrick a utiliser le Trèfle pour symboliser la Trinité (une image très importante également pour les Celtes). C’est également grâce à ce Trèfle que l’on tient le vert de la St. Patrick (dont la couleur était autrement bleu!)

D’ailleurs, point culture! Il est dit que Saint Patrick a botté les fesses des serpents hors de l’Irlande. Si beaucoup pensent qu’il s’agit des animaux, d’autres disent qu’il s’agit d’une métaphore pour symboliser les païens et autres celtiques qui n’étaient donc pas chrétiens 🙂 .

elephant-rose-parade-dublin-2016Je résume certes l’affaire très vulgairement mais cela vous donnera une idée! Trêve, d’histoire maintenant, passons à la suite!

Bon, ok, avant, petite anecdote: si maintenant, la Saint Patrick est l’occasion parfaite pour boire une bière, ce fait était interdit pendant bien des années puisque le 17 Mars tombait lors du carême et que cela ne faisait pas bon ménage…

Source: Le Petit Journalhitek.fr, Wikipedia…

Le Festival de la Saint Patrick n’est pas qu’une affaire de bière

caleche-maire-parade-dublin-2016

Oui, c’est vrai. Comme je l’ai dit, la Saint Patrick est beaucoup vue comme le « jour/festival Irlandais de la bière ». Comme si nous, faux et vrais Irlandais, avions besoin d’une excuse… Euhm euhm, passons!

Là où je veux en venir, c’est que ce festival est beaucoup plus. C’est l’occasion d’apprendre sur l’Irlande, sur son Saint Patron, sur la culture du pays. Quand il s’agit de ce que l’on appelle ici le Festival de la Saint Patrick (qui dure 4 jours), Dublin met le paquet! Et en soi, c’est une magnifique chose tant l’Irlande, comme tout autre pays, est riche en légendes.

J’aimerais pourtant m’attarder sur quelque chose qui m’a beaucoup touché, lors de cette fameuse Parade de la Saint Patrick. Cette Parade était un véritable défilé d’artistes, de musiciens, d’Irlandais d’ici et d’ailleurs. Parfois très excentrique, la Parade n’en restait pas moins agréable.

Une parade comme une autre, non? Pourtant, Dublin a su nous donner une leçon: nous sommes tous pareils et nous méritons tous d’êtres vus de la même manière. Que nous soyons colorés, bridés, métissés, nous sommes égaux. Et que nous soyons handicapés ou bien portant, nous sommes égaux.

Pourquoi dis-je cela? Car dans cette Parade, il n’y avait pas que des personnes que certains qualifieraient de « normales ». Il y avait des filles, femmes, garçons, hommes ayant des handicaps moteurs et/ou des altérations mentales. Mais toutes ces personnes étaient là, elles paradaient comme elles le méritent: comme des gens normaux, car ils le sont.

grand-marshall-joanne-o'riordan-parade-dublin-2016Le Grand Marshall était elle aussi une personne ayant un handicap. Joanne O’Riordan, tel est son nom, est née avec le syndrome de total (ou tetra) amelia: sans bras, ni jambes. Qu’a-t-elle de différent? Rien! Et c’est cela qui est beau.

Le Grand Marshall, pour les non-familiers des Parades, est l’invité d’honneur (je l’ai appris comme vous!). Vous vous rendez compte? Dans notre petit monde étriqué, une personne trisomique, avec une seule main ou encore autiste n’est pas considérée comme « normale ». Pourtant, Dublin nous a rappelé que même Joanne O’Riordan est normale.

Des sourires, des éclats et peut-être mêmes des larmes de joies sont ce qu’on dû ressentir ces jeunes en fauteuils roulants, ces enfants atteints de maladie incurables qui les rendent « différents ». Mais ce jour là était aussi leur jour. Et ils souriaient. Les spectateurs les acclamaient aussi. Ils semblaient heureux.

Ils souriaient. Le bonheur fait beau à voir.

Et je trouve cela formidable d’avoir vécu ce moment avec eux, car c’est un moment qu’ils ne doivent pas avoir la chance de vivre souvent, malheureusement.

Un dernier mot sur la Parade de Dublin

Pourquoi ces êtres humains formidables ne méritent-ils pas plus d’être considérés comme « normaux »? Je vais me permettre de vous donner mon interprétation. Sans colère ni aigreur, juste pour en discuter avec vous 🙂 .

Nous naissons avec 2 bras, 2 jambes, la capacité de communiquer et le visage non déformé. C’est un standard que nous pourrions appeler de « naturel » puisque nous n’avons pas de maladie ou de syndrome altérant notre corps et esprit.

equality-parade-dublin-2016De fait, quand nous sommes confrontés à une personne ne correspondant pas à ce « standard », nous sommes déboussolés. Oui, parfois dégoûtés. Cela ne correspond pas à ce dont notre cerveau a l’habitude et parfois, nous dénigrons ces personnes qui n’ont finalement rien d’anormal. Elles ont juste une maladie. Ce n’est pas nécessairement notre faute, directement. Parfois, il nous faut juste être ouverts d’esprit et voir au-delà des prothèses et de nos « standards ».

Une personne ayant le SIDA est normale. Une personne amputée d’un bras est normale. Alors pourquoi une personne atteinte de Trisomie 21 ne le serait pas? Il faut plus de communication sur tout cela!

Le problème, dans ce monde étriqué dont je parlais, c’est que l’on a tendance à les « cacher ». Ou mieux, à faire des reportages du genre « Regardez comment Sarah, naine de naissance, est normale ». Bien sûr, Sarah (nom aléatoire) a une vie particulière liée à sa condition, mais pourquoi faire d’elle une personne si spéciale qu’on se doit de dire qu’elle est normale? C’est certes toujours mieux que de la cacher des caméras comme cela arrive si souvent mais la solution n’est peut-être pas là.

Ces personnes sont rejetées car elles ne sont pas considérées comme étant égales à nous. Les entreprises doivent atteindre un quota obligatoire d’handicapés selon la loi française car elles ne devinent pas toutes seules qu’une personne en fauteuil roulant peut être plus intelligente qu’une personne sur ses deux jambes!

Comme je le disais, mes paroles ne sont empreintes d’aucune colère. Comme toujours, les mentalités doivent changer petit à petit à mesure que nos esprits s’ouvrent ou sont aidés pour s’ouvrir.

Mais merci à toi, Dublin. Merci à la Parade de la Saint Patrick pour avoir donné le sourire, sans distinction. Et de nous l’avoir donné également.

Je vous invite à vous exprimer dans les commentaires. Je suis très curieux de connaître votre opinion sur le sujet!

Eh puis, comme toujours, partagez! 🙂

8 Responses to “La belle leçon que nous a offert la Parade de la Saint Patrick

  • yvonne moncuit
    2 années ago

    Bonjour mes petits,ces petits messages sur la (la normalité) peuvent nous faire réfléchir.Continués vous étes formidable. Tous gros bisous MOMIE

    • Merci Yvonne pour votre message!

      Espérons que ce défilé ouvre les yeux à ceux pour qui ils sont encore fermés…

      Gros bisous à vous, de la part de Wendy aussi! 🙂

  • Merci pour ce bon article comme d’habitude. Je vois que nous avons partager la même parade. Tu n’as pas donc pas menti. Avec un léger cours d’histoire, l’instruction ne fait pas de mal.
    On a eu l’occasion effectivement d’échanger ensemble sur ce défilé fort sympathique. Je rejoins tout à fait tes propos concernant le handicap. La France a encore une bonne longueur de retard que ce soit en infrastructure ou en mentalité. Il existe quelques cas isolés où certains enfants « handicapés » sont accueillis dans des structures d’enfants dits « normaux ».
    Que c’était beau de voir dans les yeux de ces jeunes irlandais leur joie et peut-être même leur fierté de défiler avec leur amis ou parents. Quelle leçon pour nous êtres soit-disant normaux.
    Qui peut dire qu’il est normal ? Normal par rapport à qui et à quoi ? Existe t’il une table de critères ou une échelle pour évaluer la normalité ? Peut-on dire que l’on est normal alors qu’entre population européenne (ou même d’autres continents) il existe une difference. Quand un tel a les yeux bleus et l’autre les yeux marrons ? Un les cheveux raides l’autre les cheveux frisés ? Un grand, l’autre petit ? Ou est la normalité dans ça ?
    Et si c’était les personnes que l’on trouve anormales à nos yeux qui étaient normales ? À leurs yeux nous sommes peut-être anormaux. On ne s’est pas posé la question.
    En tout cas je dis bravo à ces belles personnes et à leur famille qui nous donnent une leçon de vie et d’humilité. Et surtout un grand merci aux irlandais qui les considèrent tout aussi normaux que n’importe qui d’autre.

    • Ravi de voir que je n’ai pas menti! Ouf, un peu plus et je me prenais un savon…

      Merci pour ton retour et ton avis. Que ce soit intolérance ou racisme, finalement, c’est plutôt le même soucis: un manque d’ouverture d’esprit! Ou d’yeux. En dehors de notre cerveau non capable de gérer certaines visions, on ne naît pas non plus prêt à rejeter les autres!

      Step by step..!

      Cheers! 🙂

  • Le monstre bleu à cornes
    2 années ago

    Vous ne savez pas ce qu’est le monstre bleu à cornes ? C’est moi.

    • C’était donc un francophone qui se cachait sous ce masque! Enchanté, Monstre Bleu à Cornes!

      Un petit retour sur la Parade du côté des coulisses? 😀

  • Merci pour ces impressions de la Saint-Patrick et le message que la parade a fait passe cette annee. Personnellement je ne suis pas fan des parades type carnaval, mais c’est parce que chez moi en Bretagne c’est beaucoup plus traditionnel: danses, musiques, costumes régionaux etc. Ici la saint-Patrick fête les communautés et la vie locale, donc moi j’ai vu defiler 10 groupes de scouts et 15 clubs de foot dans ma ville + les pompiers, les tracteurs, et le concessionnaire automobile local entre autres… Bref, chacun ses gouts 😉
    Juste un mot sur le message concernant les differences: Les irlandais confrontes au handicap se plaignent beaucoup du manque de moyens et d’action du gouvernement et c’est clair qu’il y a beaucoup de choses a faire a ce niveau la. En revanche, je trouve les irlandais beaucoup plus tolérants qu’en France. Ici, les personnes en situation de handicap, que ce soit moteur ou mental, sont beaucoup plus intégrés a la vie locale. Mon fils est autiste et les instits, les assistants de vie scolaire et tout le personnel se mettent en 4 pour l’aider le plus possible. J’ai rarement vu des professionnels de sante aussi compréhensifs sur le sujet. J’ai des exemples d’amis ou de famille en France avec des enfants différents et c’est souvent la galere a tous niveaux… OK on a ete sur une longue liste d’attente au début, mais maintenant qu’il est dans le système, il est suivi et tout est gratuit….C’est aussi une des raisons pour lesquelles je prefere rester en Irlande…

    • Hey dear!

      En comparaison du festival inter-celtique ou encore de la fête médiévale d’Hennebont (il fut un temps..!) c’est vrai que la Saint Patrick fait pâle figure, culturellement parlant! Mais il semble que ce soit moins vrai en dehors de Dublin, comme chez toi! Je l’ai souvent entendu.

      Concernant le handicap, la France pèche aussi pas mal en termes d’infrastructures adéquates. C’est franchement pas top, niveau insertion pro’ ou seulement pour avoir des journées plus agréables, loins des frustrations causées par un escalier sans rampe d’accès…
      Eh oui, niveau tolérance aussi, on a encore de la marge, visiblement!

      Quoiqu’il en soit, merci beaucoup pour ton retour. C’est encore mieux d’avoir le point de vue d’une personne pouvant mieux faire la comparaison que moi!

      J’espère que tes bambins vont bien! 🙂

      A la prochaine!

Envie d'intervenir? Laisse un Commentaire!