NED Training Centre – Bilan de 3 mois d’école d’anglais!

Les écoles de langues à Dublin sont un sujet effrayant les Dublinois eux-mêmes! Nous, on a testé le NED Training Centre et on vous raconte!

Hello chères lectrices et chers lecteurs! Avec Wendy, nous avons fini nos cours d’anglais au NED Training Centre. Enfin presque, Wendy a fini depuis Décembre et moi, il me reste 1 semaine. Mais cela nous permet quand même de faire un bilan!

Et, à mon grand plaisir, Wendy aura aussi son mot à dire là dedans 🙂 .

Situation des écoles de langues à Dublin

Pourquoi un sous-titre pareil me direz-vous? Car c’est un fait, quand vient le choix d’une école d’anglais, le choix il y a! Le problème, c’est qu’elles sont loin de toutes se valoir: accréditations manquantes, prix exorbitants, classes surpeuplées… Vous pouvez ne pas avoir de chance.

Depuis l’année dernière, cet environnement est de plus en plus réglementé d’ailleurs. Pour la petite anecdote, une école de langues (dont je ne connais pas le nom) était réputée pour être une « vendeuse de visa ». Autrement dit, cette école ne donnait pas de cours, elle était juste là pour faire croire à l’immigration qu’une personne avait le droit d’être sur le territoire puisqu’elle « avait » des cours. A la suite de ce genre d’affaires répétées, l’immigration s’est montrée plus… Stricte. En dehors de l’aspect immigration, toutes les écoles ne sont pas bonnes en termes d’enseignement non plus!

Pourquoi je vous dis tout cela? Car le malheur peut s’abattre sur vous (et je ne le souhaite pas): vous vous inscrivez dans une école, vous payez, sauf que vous n’avez pas eu de chance. L’école est véreuse/mauvaise et pour X raison elle est fermée. Vous risquez de ne pas retrouver votre argent…

Alors, faîtes extrêmement attention. Prenez contact avec les anciens élèves avant de payer, faîtes du repérage, épluchez les méthodes d’enseignement… Vous ferez un tri non négligeable!

Expérience générale au NED Training Centre

Pour notre part, nous avons étudié dans une école située 40 Dominick Street, Dublin 1. Nous avons payé 1090€ pour 12 semaines de cours en General English (avec derrière le tarif, un examen du LCCI lié à notre niveau à la fin des cours et le bouquin de cours). Ce prix a changé semble-t-il, car le même cours est maintenant à 1500€…

Située dans 2 bâtiments assez anciens mais plutôt rénovés, elle paye pas de mine comme ça, c’est vrai. Ceci dit, vous avez toutes les chances de vous y plaire!

Les (+) du NED Training Centre

A notre humble avis, l’école vaut le coup, pour diverses raisons:

L’enseignement est de qualité. Et c’est ce que l’on attend dans ce genre d’école! Les quelques profs que nous avons eu (à nous deux, 5!) et ceux que nous avons côtoyé sont en plus adorables et compétents!

Le Directeur Administratif. Il est génial et bon vivant. Il est jeune et énergique et nous avons passé beaucoup de temps à discuter de tout est de rien. Il aime ce boulot et ça se voit, il y met son cœur. Ce n’est pour autant pas lui le directeur de l’établissement, que nous avons moins eu l’occasion de côtoyer. Ceci dit, même lui met du cœur à l’ouvrage! C’est un point positif car ils ont tout deux la volonté de faire voguer l’école et les élèves vers la réussite.

L’école est vivante. Ou en tout cas, essaye avec ses propres moyens. Excusions culturelles, sorties un peu plus festives… Oui, l’école est vivante. Elle pourrait faire mieux et je pense personnellement qu’elle le fera avec le temps et l’argent qui rentrera au fil des années!

L’école est multiculturelle. Cela veut dire que vous ne serez pas cantonnés à parler français (et ça tombe bien, la plupart des Français du NED sont généralement stagiaires et pas étudiants!). Il y a une majorité de Brésiliens ceci étant, aux côtés de quelques Vénézuéliens et de Sud-Coréens.

L’école est bien située. A 2 minutes de Parnell Street en haut d’O’Connell Street, elle est en plein centre-ville! Voilà qui peut aider lorsqu’il vous faut trouver un logement.

Les (-) du NED Training Centre

L’école est relativement jeune. Elle n’a que 6 ans, faisant qu’elle n’a pas encore énormément de moyens financiers pour les activités, les événements, la communication… Il y a de l’espoir, donc! Car elle est jeune et… Vieille aussi, en comparaison des nombreuses écoles de langues. Le risque qu’elle ferme est donc bien plus réduit!

Les bâtiments sont vieux. Et il peut faire un peu froid en hiver quand on oublie d’allumer le chauffage le Lundi! Voir toute la semaine vu que l’isolation est pas géniale.

La cantine. Elle est très petite dans l’immédiat. Ceci dit, elle n’est pas non plus grandement utilisée (les cours sont généralement matin ou après-midi et moins souvent toute la journée). Le gros soucis lié à cela, c’est qu’il n’y a qu’un seul micro-ondes actuellement, et qu’il n’est pas situé dans la cantine mais ailleurs… Vaut mieux arriver en avance!

Il y a une majorité de Brésiliens. Ils sont adorables, ce n’est pas le soucis. Le problème, c’est qu’avec peut-être 95% de Brésiliens, le Portugais est très parlé dans les couloirs et dans les classes de plus petits niveaux. Bien sûr, ils sont très ouverts et passerons en anglais si vous le demandez!

En dépit de ces points négatifs qui s’estomperont avec le succès de l’école, le NED Training Centre a vraiment du charme.

Ne prenez bien entendu pas mon avis pour argent comptant. Non pas qu’il ne soit pas valable, juste que comme je vous l’ai dit, il vous faut aussi contacter les anciens élèves et visiter l’école! 🙂 .

Le NED Training Centre, vu par Wendy!

Voila c’est officiellement la fin des cours après le passage de l’examen final, le LCCI !

Tout a commencé le 19 octobre, rentrée des classes pour Pierra et moi, pas dans le même niveau (évidemment!).

Ce jour-là j’ai fait la connaissance de ma classe et de ma prof Philomena. Franchement, je n’ai jamais autant aimé aller en cours et surtout en cours d’anglais ! (Oui maman je viens de dire que j’aimais l’école 🙂 ).

Un peu difficile de se mettre dans le bain au début, généralement en cours d’anglais en France, quand on ne comprend pas quelque chose on nous l’explique en français, quand le prof demande ce que veut dire un mot on lui répond en français. Là imaginez, personne ne parle français, donc quand on veut définir un mot on doit essayer de trouver comment l’expliquer en anglais (je vous assure que ce n’est pas facile!).

Je n’ai jamais autant appris de chose en anglais qu’en venant ici! Les profs sont vraiment là pour t’aider à progresser quand tu ne comprends pas quelque chose et ce n’est pas grave,  ils sont là pour te réexpliquer plusieurs fois jusqu’à temps que tu y arrives.

Le vendredi c’était le jour du « Progress Test » celui-ci sert à nous évaluer sur les leçons de la semaine, il y avait globalement de l’écrit, de la compréhension oral, de la compréhension de texte, du vocabulaire et de la grammaire mais les profs n’étaient pas là pour nous casser. Je me souviens un jour on a eu notre « Progress Test » mais le 1er exercice on ne l’avait jamais vu alors on en a parlé à la prof qui nous a expliqué cette leçon en 5-10 min afin qu’on puisse faire comme il faut l’exercice.

Bizarrement tout ce que j’ai appris en cours je m’en resservais tout le temps donc je n’ai pas oublié ce que j’ai appris!

A partir du 16 novembre, je me suis retrouvé en cours intensif (Aie mon cerveau!) c’est-à-dire que le matin j’étais en niveau 2 et l’après-midi j’étais en niveau 3 (soit 6h30 d’anglais par jour). Je peux vous dire que c’est très intensif et quand on rentre le soir on a mal à la tête mais c’est ce qui m’a permis de bien progresser. En fait en niveau 2 on voit tout ce qui est grammaire (et y’a plein de chose importante qu’on ne voit pas en France) et en niveau 3 c’est de la compréhension orale et surtout du « speaking ». Cela m’a permis de mettre en œuvre ce que j’apprenais le matin.

Autre que les cours, l’école organisait plein d’événements ou de sorties. Je vous fais partager quelque souvenir en vrac qui m’ont particulièrement marquée 🙂 .

  • La semaine d’Halloween, l’école était transformée en un manoir qui faisait peur, et le jeudi avant Halloween nous avons eu le droit à un concours du meilleurs costume et pratiquement toute l’école et les profs avaient joué le jeu en se déguisant.
  • Un très bon souvenir que je garderai c’est la sortie « Ice-skating », du patin à glace quoi ! Des fous rires, des bonnes gamelles de la part de Pierra, de nouvelles connaissance, et ce que j’aime le plus c’est que personne n’a peur d’être ridicule en parlant avec un anglais approximatif. D’ailleurs, petite vidéo de l’événement:

  • Un autre très bon souvenir ça été quand ma prof de niveau 3 a essayé de nous apprendre à prononcer son prénom Irlandais ! Elle s’appelle Deirdre donc en français tu le prononces comme tu le lis, bah pas les irlandais… Donc ça se dis « Deerdrea » mais avec un certain accent, on s’était bien marré !
  • Un autre fou rire avec cette prof, c’est quand elle parle d’un livre et qu’elle dit « génera » et qu’elle te dit « mais si Wendy tu connais c’est un mot Français ! » Euuuh… soit je ne connais plus ma langue maternelle soit y’a un problème dans le mot. Et là elle l’écrit au tableau je prends d’un grand fou rire, elle écrit « G-E-N-R-E » et ensuite je le prononce à la française et elle essaye de le dire aussi… Moment inoubliable.
  • Le matin quand on arrivé à l’école Pierra m’accompagnait jusqu’au 3ème étage (sa classe étant au RDC et la mienne au 4ème …) le 3ème étage étant l’étage où il y a l’administration, la salle de profs et le bureau des directeurs. On se retrouvait donc tous les jours devant le bureau du directeur à papoter avec lui (d’ailleurs il parle très bien français) et parfois même nous arrivions limite en retard en cours !
  • Une fois en pause je rejoint Pierra, on papote et là on entend un gros BOUM ! on se retourne et là on voit l’autre Directeur qui était tombé dans les escaliers avec 2 cafés à la main qui s’étaient renversés sur toutes les marches, on n’a pas pu s’empêcher de rire (oui ce n’est pas très très gentil). Quelques jours plus tard on le revoit avec des cafés à la main et il nous dit « cette fois je ne les ai pas fait tombés! »
  • Le dernier jour de cours avant les vacances de Noël ma prof de niveau 3 m’a avoué que c’était dommage que je ne revienne pas en cours après car j’avais le niveau pour aller dans la classe supérieur puisqu’au « Progress Test » j’étais toujours classé 1ère ou 2ème. Trop fière de moi!

Enfin bref, je pense qu’avec Pierra on peut être très fiers de nous, après tous ces progrès en anglais et toutes ces étapes qu’on a surmonté ensemble!

Le NED Training Centre, vu par Monsieur Butterfly (moi-même!)

J’ai passé 3 mois au niveau 5, Advanced (avancé) soit le plus haut qui soit dans l’école me semble-t-il. J’avais un niveau anglais très correct avant d’entrer et j’ai maintenant un niveau plus que correct en sortant!

A vrai dire, ce n’est pas étonnant. Aux côtés de la grammaire et de la conjugaison, j’ai eu l’occasion de beaucoup parler. Que ce soit en intervenant ou tout simplement en discutant avec mes camarades. J’ai aussi eu la chance d’avoir une classe très mixte culturellement avec des Sud-Coréens, une Russe, des Brésiliens (forcément!) et Vénézuéliens. Du coup, chacun a une approche différente de la vie ou des fêtes telles que Noël ou Halloween. Connaître ces variations culturelles sont une des pépites d’or d’un tel environnement.

Pour ainsi dire, j’étais aussi le plus jeune. Et ça fait du bien d’être face à des gens plus mâtures que soi. Eh puis, ils sont aussi dans la même galère: travailler pour étudier, étudier pour travailler… Il est parfois dur de vivre à l’étranger sans être Européens. Moi j’ai de la chance, je le suis, eux non. Pourtant, ils sont là, ouverts à la rigole et à sortir boire un verre s’il le faut!

Si j’avais des bons souvenirs à partager, je mettrai nos conversations avec les profs et Wendy. La blondinette étant en haut du bâtiment, je montais avec elle le matin et nous attendions à l’étage avec la salle des profs et le bureau des directeurs. Du coup, tous les matins ou presque nous discutions avec le directeur administratif. Des petites anecdotes d’ici et là, des mots français lâchés presque sans accent anglais… Un bonheur. Et puisque nous étions là tous les matins, les profs se marraient bien! On nous a même proposé d’installer un canapé! Ce même prof qui a fait la proposition sortait de la salle des profs une fois, nous regarde et nous lance un joyeux « Mais quelle surprise! ».

Je mettrais aussi Halloween dans cette liste. Notre école avait carrément joué le jeu avec décorations et défilés! D’ailleurs, le NED Training Centre a mis en ligne une vidéo (si vous apercevez une tête de cheval, c’est pas moi 🙂 ) :

Sans oublier chaque instant passé en classe. Mon prof, Andrew, est typiquement Irlandais. De prime abord un peu bourru, il s’est montré fantastique, très pédagogue et avec pleins d’anecdotes sur sa famille, sa vie… Le prof rêvé, quoi! Il nous a poussé tout au long de ces semaines comme aucun prof Français ne peut le faire (et ça, c’est juste que les profs d’anglais en France sont… Différents). Pas la vingtaine, il a pourtant la jeunesse de ses vingt ans dans sa tête! Une vraie bouffée d’air frais. Au même titre que Wendy, j’ai eu le droit à une prononciation très spécifique de certains mots français… « Gènera », ça vous parle (oui, si vous avez lu la partie de Wendy!)? Haha, pas moi, sauf que j’étais censé le connaître puisque mon prof m’a assuré que c’était un mot français! Mais comment ça s’épelle Monsieur? Aaaaah, genre! Après un bon fou rire quand il m’a demandé de le prononcer à la français il m’a lâché un « My Room, My Accent! » (ma classe, mon accent!). J’ai raconté l’affaire le soir même à Wendy qui a eu la joie de l’entendre le lendemain de la bouche de sa prof! Et beaucoup de mots français utilisés en anglais étaient comme cela. Un régal.

Conclusion de nos 3 mois au NED Training Centre

Le NED Training Centre s’est avérée être une très bonne école d’anglais dans laquelle nous avons énormément progressé Wendy et moi.

Elle est peut-être encore un peu jeune et donc sans beaucoup de moyens financiers, elle fait  pourtant de son mieux pour offrir à ses élèves un cadre plein de joie et d’événements. Elle a encore des efforts à faire mais elle a un belle avenir devant elle!

Alors oui, nous vous conseillons de vous lancer à votre tour car nous, nous avons aimé notre expérience et nous en sommes sortis plus proche d’être bilingue!

Et sur ce, à la semaine prochaine les ami(e)s! 🙂

4 Responses to “NED Training Centre – Bilan de 3 mois d’école d’anglais!

  • Coucou
    Petite question au niveau du financement, il faut tout payer d’un coup? à la semaine?

    Merci beaucoup pour cet éclairage, je cherche du taff pour pouvoir prendre des cours du soir, ils ne proposent pas encore cette formule?

    Have a Nice day

    • Hello you! Merci pour ton commentaire 🙂

      Sauf erreur de ma part, tu peux payer en 3 fois au maximum 🙂

      Côté cours du soir j’ai vu sur le site qu’il y avait certains cours de préparation de 17h à 20h:
      -IELTS
      -FCE
      -TOEFL

      Nice day to you as well 🙂

  • Encore un article bien sympathique. Cette école ressemble à l’école idéale où j’aurais du inscrire Wendy depuis très longtemps. J’ai relu plusieurs fois le passage où Wendy me fait une petite dédicace. J’adore
    Ceci dit cette école bien qu’assez récente a l’air dynamique et la bonne humeur y est ressentie en tout cas. Les visages des étudiants sont souriants et j’imagine que les bons souvenirs vont de pair.
    L’important est de passer de bons moments et d’apprendre et ou s’améliorer, ce qui apparemment est réussi grâce aux profs bien sûr mais également à votre investissement et au travail fourni. Ça n’arrive pas tout seul même avec de bons profs.
    Les vidéos d’Halloween et de la séance patinoire sont très amusantes. Merci pour ce bon moment

    • Hello!

      C’est clair qu’on a bien progressé là-bas avec efforts et détermination! On a tellement de souvenirs grâce à ça, ça forge! Comme tomber sur les fesses en patinant… 🙂 .

      A plus tard! 🙂

Envie d'intervenir? Laisse un Commentaire!