Killarney en Irlande – Weekend de Rêve, Partie 1

Une excursion de rêve. Un paysage de rêve. Un endroit en Irlande de rêve. Bienvenue à Killarney, Irlande.

Hey Folks, what’s the story? Quelques weekends de cela, nous sommes allés à Killarney. Un petite ville vers l’Ouest de l’Irlande et qui est… Waoùh. Ainsi, l’objectif de la série d’articles sur cet endroit sera de vous donner toutes les bonnes adresses et bons endroits à visiter (au moins ceux que l’on a fait là!).

Alors prêts? On commence avec notre Samedi, avant Dimanche et avant les Bonnes Adresses. C’est parti!

Un Grand Merci à…

Jérémy, du Billet Irlandais. C’est grâce à sa gentillesse et ses connaissances de l’Irlande que nous avons décidé d’aller à Killarney (son lieu préféré en Irlande!).

Faîtes un tour sur son blog, c’est l’endroit rêvé pour avoir un avis pertinent sur les spectacles, pièces de théatre et autres joyeusetés pas toujours Irlandaises!

Cheers, Buddy! 🙂

Faîtes vos bagages, prenez le train à Dublin, vivez le rêve à Killarney!

Killarney se trouve de l’autre côté de l’Irlande, au sud-ouest. C’est une ville pleine de charme, comme vous allez vite le découvrir. Un point sur les préparatifs avant tout 🙂 .

Pour s’y rendre, il faut prendre… Le train! De ce côté là, les choses ne sont pas bien compliquées, allez sur la SNCF du coin, Irish Rail pour préparer votre trip. Vous partez de Dublin Heuston pour arriver à Killarney. Le trajet dure environ 3h et se fait avec correspondance, à Mallow.

Côté hébergement, rien ne vaut un AirBnB. Non, je ne suis pas payé pour dire ça et mieux, avec Wendy, c’était notre première fois! On discutera du pourquoi plus tard dans les articles, promis!

Pour vous donnez une idée tarifs hébergement/train:

  • Train aller/retour: 58,48€/personne
  • AirBnB, une nuit: 51€

Pas excessivement cher, surtout que l’on a tout réservé une semaine avant notre départ. Et, au moins pour le train, la note aurait pu être plus légère avec de l’avance!

Arrivée, Accueil et Début du Rêve à Killarney, Irlande

Après nos quelques 3h de train, nous voilà arrivés dans cette petite ville. Oui, c’est le premier mot! Avec ses deux lignes de rail, on sent que nous ne sommes plus à Dublin. Et ça tombe bien, c’était ce que l’on voulait!

Notre hôte, William, eut la grande gentillesse de venir nous chercher en voiture, à la gare. Cela nous a permis d’avoir un rapide aperçu de la ville. Premières impressions…

Premières Impressions sur Killarney

Hors du Temps mais piquée de modernité, bienvenue à Cill Airne. Sur votre gauche, un Outlet (magasin à prix plutôt usine). Sur votre droite, des habitations, des rues escarpées menant jusqu’à une église ancienne et magnifique.

Plus loin, le cinéma de Killarney. Pas besoin de plus selon William, notre hôte! Le chemin continue, pas bien longtemps, à travers la ville puis s’ouvre sur une route un peu moins glamour, quoique bordée d’hôtels stylisés en face des stations-essence.

Viennent les habitations plus excentrées. Des maisons parfois colorées, souvent imposantes et qui donnent envie d’y rester.

killarney_irlande_maison_airbnb_williamVient notre habitation pour la nuit. Je vous garde le suspense de l’intérieur pour l’article sur les bonnes adresses, profitez de l’extérieur 🙂 .

De belles maisons, des jardins qui donnent envie de prendre notre petit-déjeuner avec la rosée matinale, l’air frais Irlandais et une vue sur les étendues vertes et enchanteresses.

Et surtout, une chose que nous n’avions pas eu depuis une éternité. Etait-ce quand nous sommes allés en Normandie, à Granville? Ou en Bretagne? Nous n’avions pas eu de calme depuis des mois. Un calme tranquille, doux et apaisant. Un calme total. Le silence total, seulement rompu par la nature.

Que rêver de mieux?

Planification de la journée grâce à notre hôte

On débarque chez notre cher copain William qui nous présente notre chambre et un bout de la maison. La maison, est très mignonne, parfaite pour le couple que nous sommes (et pour les 2 autres couples qui pourraient aussi séjourner en même temps que nous!).

Pas le temps de baver, nous, on veut partir à l’aventure. On profitera de la chambre pour y dormir!

Alors, on descend voir notre hôte, qui nous attend avec 2 belles cartes. Une géante, pour lui, une plus petite, pour nous. Et ça nous va très bien!

If I were You… J’irais louer un vélo et j’irais au lac (voici un lien pour voir le chemin approximatif sur MyMaps).

Toujours suivre les conseils des locaux.

L’Aventure d’une Après-Midi à Killarney

A la Rencontre du Lough Leane Lake

Vélos en poch… en main, bouteilles d’eau accrochées, en route pour l’aventure. Ne vous inquiétez pas, toutes les infos sur « où manger? » « où louer un vélo? » et « où dormir comme vous »? seront abordées dans un autre article!

Directives simple à partir de là. « Traversez le pont et prenez le chemin à droite ». Oui, chef!

Dans les faits, le chemin à droite est un peu plus loin (après les hôtels of the Lake et autres chemins privés). Mais arrive un petit chemin plus piéton (ou cycliste!) que nous décidons de prendre car, eh bien, il semblerait que ce soit le bon!

Nous sommes partis depuis 10 minutes et quelque chose nous titille la vue. A l’horizon, une chaîne montagneuse qui se découpe sans prétention sur le ciel bleu. Alors, après 10 minutes, nous sommes déjà à l’arrêt pour savourer la vue.

Une seule phrase nous fait bouger: « Il y aura encore plus beau après ».

Continuons… Le chemin en bord de route que nous prenons s’ouvre rapidement sur un chemin plus forestier, loin de la révolution industrielle que nous aimons tant. Et fuyons tant.

Là-bas, promenez-vous et surtout, dîtes bonjour! A part nos copains touristes, la plupart des gens que vous voyez sont des habitués qui vous saluent systématiquement.

Bref. A peine 5 minutes plus tard, nous voyons un bout d’eau sur notre droite. Sachant que je suis personnellement un grand enfant, je dis à Wendy : « Et si on allait voir? ». Rien de bien étonnant, hein, si ce n’est que le chemin n’est pas du tout fait pour les vélos (et même pas les piétons!): branches de bois, troncs d’arbres, sable…. On se débat donc pour arriver à destination.

Et là…

killarney_irlande_lough_leane

J’ai beau avoir une âme d’écrivain… Face à cela, où sont les mots? Nul part. Wendy et moi sommes restés ébahis. De Gauche à Droite, la vue nous a fait perdre la voix. Plus aucun son, sauf celui du silence, du calme et de la nature. Et la photo ne vaut rien comparée à la réalité.

Beauté divine.

« Il y aura encore plus beau après ».

Il faut repartir, à contre-cœur, ce que nous faisons.

En selle ma belle, voilà seulement 30 min que nous avons quitté la maison et nous voulons déjà nous oublier dans le paysage…

Plus loin encore, un petit pont de bois chevauchant un ruisseau menant vers ce Lac de rêve qu’est Lough Leane.

La nature est toujours présente et nous fait cygne. Nous nous arrêtons encore pour profiter du paysage, du lac sous un autre angle.

« Il y aura encore plus beau après ».

Le chemin en vélo est tortueux. Souvent de la boue, parfois des marches… La partie « vélo » du vélo se résume parfois seulement à « à côté du vélo ». Mais c’est génial. La balade se fait en forêt avec vue sur le lac la plupart du temps, plus ou moins en hauteur… Et toujours un régal.

Entre Lacs & Montagnes

Parfois, le paysage fait place aux montages et remplace ce décor si délectable. Difficile de choisir tant ces vues sont toujours sublimes.

Pour les enfants que certains d’entre vous sont, vous êtes servis. J’adore gambader entre les branches pour aller au bord de l’eau même quand c’est compliqué. Faire des ricochets dès que j’en ai l’occasion est aussi mon petit plaisir. Je l’ai fait. Plein de fois.

Un puis un autre pont. Et la nature. Toujours la nature, le silence.  Et mes enfantillages. Pour arriver là où j’étais sur la photo d’en dessous, il faut crapahuter. Ma spécialité. Mais la vue est différente, toujours belle.

Meeting of the Waters

killarney_irlande_meeting_watersCette balade n’a pas fini de surprendre, à vrai dire. Il y a un endroit qui s’appelle Meeting of The Waters (Rencontre des Eaux). Pour y accéder, il faut aller vers la Cottage House qui n’est pas si extraordinaire et passer derrière les toilettes publiques. Pas très glamour, ce qui explique probablement que peu de touristes arrivent jusque là!

Comme vous pouvez voir sur la photo qui suit, ce point de vue prend son sens très rapidement. Il est la création de la rencontre entre les eaux venant du Upper Lake, Muckross Lake & Lough Leane. Charmant!

killarney_irlande_meeting_waters_panorama

Une chute d’eau?

On nous avait parlé d’une chute d’eau (plus ou moins célèbre ici) qu’il nous fallait voir. Eh bien, si on le doit, on le fait! A peine un détour et sur notre chemin, nous nous dirigeons vers la Torc Waterfall, toujours équipés de nos vélos!

Une chose à savoir, ici, c’est que cet endroit est très touristique. Si tout le long de notre trajet nous n’avions pas vu énormément de monde, en arrivant ici, nous nous sommes retrouvés au milieu des cars de touristes! Adieu silence…

killarney_irlande_torc_waterfalBref, quoiqu’il en soit, cela ne nous empêche pas de monter faire un tour! Après avoir savouré un musicien de cornemuse tout à fait sympathique, nous arrivons à destination. Ces Waterfall ont en effet du charme! Difficile d’avoir une bonne vue avec tous ces gens mais nous trouvons quand même notre place pour jouer nous aussi, les touristes. Car oui, aussi prétentieux que nous soyons, nous sommes des touristes aussi!

Pour la petite anecdote… Sur le chemin, vous croiserez souvent du monde, là pour leur jogging, pour promener leurs chiens ou alors pour une balade agréable. Sur Brickeen Bridge, nous avons rencontré quelqu’un, pas de grande surprise.

En arrivant aux Chutes cependant, nous retrouvons ce quelqu’un. A l’air plutôt friendly, je me permets de lui lancer un « Hello Again! », à quoi j’ai eu en réponse, tout en sourire, un « Ne t’inquiète pas, moi aussi je suis française! ».

Jeanne, puisque tel est son nom, était comme nous dans le coin! Alors nous passons un peu de temps à discuter tous les 3 avec Wendy, échangeons nos numéros et nous promettons d’aller boire un verre le soir même (et nous le faisons!).

Bref, revenons à nos moutons (et en Irlande, l’expression colle bien). Nous n’avons malheureusement pas pu énormément profiter des Chutes, de 1 à cause du monde et de 2 à cause de nos vélos. En effet, un chemin serré et abrupte s’offrait à nous mais nous n’avions pas beaucoup de possibilité… Pour la prochaine fois!

On repart, il est temps de finir cette boucle! Et ça tombe bien, on a un joli machin à aller voir…

Muckross House

Cette maison peut être visitée à l’aller et au retour grâce elle signe le début et la fin de la « boucle » (si vous n’êtes pas sûrs de savoir de quoi je parle, regardez notre carte!).

Cette maison, entre style Tudor et Victorien (éclairez-moi sur ces points! 🙂 ) fut conçue de 1839 à 1943 grâce à William Burn, un célèbre achitecte écossais, et les futurs résidents de la maison. A savoir, Henry Arthur Herbert et son épouse Mary Balfour Herbert, aquarelliste. Cette petite maison « n’avait que » 65 chambres et composait la quatrième bâtisse servant à accueillir 200 ans de génération Herbert.

En dehors de son emplacement idéale dans le Parc Nationale de Killarney, elle est très célèbre pour ses Jardins, somptueux et artistiques. En fait, la Reine Victoria devait visiter la maison en 1861 alors de gros travaux furent entrepris par les Herbert dans les années 1850 et poursuivis par les habitants suivant pour mener jusqu’à l’oeuvre d’aujourd’hui.

En 1899 et pour des raisons financières, elle fut vendue. A qui? Au très peu connu Arthur Guinness! Oui oui, le même derrière cette belle bière Rubis. Arthur Guinness avait à cœur de préserver cette endroit d’exception.

Ce ne sera pas le dernier propriétaire pour autant; la maison se vendra juqu’en 1932 où et formera plus tard les bases du Parc National d’Irlande grâce à la participation d’William Bowers Bourn, sa femme Mme Bourn et leur beau-fils, Arthur Vincent qui présenteront la propriété pour qu’elle devienne un patrimoine reconnue.

Sources: Muckross-House.ie (aussi disponible en français), Wikipédia (anglais)

Voici quelques photos pour vous. Nous n’avons malheureusement pas pu faire les Jardins mais… Pour une prochaine fois 🙂 .

Bilan de cette Première Journée à Killarney

S’il fallait résumer cette première journée en vous donnant un avis constructif, je dirais ceci:

Killarney n’est pas difficile d’accès quand on part de Dublin. C’est pour ainsi dire à côté! A mon sens, même si la ville est assez petite en elle-même, le National Park vaut à lui seul le détour.

Oui, vous le voyez sur les photos, les paysages sont à rêver. Loin de Dublin se trouve ce que les Irlandais appellent « La Vraie Irlande ». Et on ne peut les contredire, face aux lacs, montagnes, randonnées bucoliques…

Il faut aimer marcher/faire du vélo. C’est certain. Notre balade était tout de même d’une bonne vingtaine de kilomètres (voir l’ensemble du chemin sur notre carte personnalisée). Il faut s’y préparer ou alors, pourquoi ne pas étaler cette visite sur plusieurs jours?

A mon sens, c’est un endroit parfait pour les amoureux et les familles. Vos enfants seraient au paradis dans la forêt ou en voyant des calèches passer (car oui, une partie de la balade est aussi possible en calèche!). Et les parents, au paradis de cette atmosphère calme, propice pour se retrouver ensemble.

Mais le séjour ne s’arrête pas là pour autant. Dans le prochain article, vous découvrez notre Dimanche et notre balade autour de Ross Castle 🙂 . Préparez-vous, nous avons encore du rêve en stock…

Alors je vous dis à la (semaine?) prochaine pour la suite!

Et comme d’habitude, partagez! <3

Ce qu’il reste à faire (non exhaustif!)

  • Le chemin des Torc Waterfalls
  • Muckross Abbey
  • Muckross Gardens
  • L’autre côté du lac!
  • Ring of Kerry
  • Mahony’s Point

Des idées? Je vous écoute!

Souvenirs en Photos

Envie d'intervenir? Laisse un Commentaire!